Bacci, la marque de fabrique

Etablie à Orléans, la famille Bacci crée, à la fin du XIXème siècle, un atelier de moulages religieux. En 1937, elle rachète à Tours les Ateliers Pieraccini-Pélissier installés là depuis 1875, et dont elle conservera le nom et la « marque de fabrique » pour identifier ses modèles.

Dès 1937, Roger Bacci prend la tête de ces ateliers qu’il s’efforcera de hisser au tout premier rang de la qualité. Secondé par son épouse et entouré d’une équipe compétente, il travaillera à donner à son entreprise ses lettres de noblesse : sa réputation de sérieux et de savoir faire fera bientôt le tour du monde. Des finitions soignées, le souci du détail, l’expression d’un regard, l’esquisse d’un mouvement…

Partout en France et dans le monde, chapelles, églises et basiliques abritent l’une ou l’autre de nos créations et vous pourrez également retrouver nos modèles chez de nombreux distributeurs tels que les librairies religieuses, les magasins de souvenirs, les magasins de pèlerinages et les abbayes.

Et chaque fois, une seule et même signature : la qualité Bacci.

Nos modèles se déclinent en toutes versions, s’habillent de blanc ou de couleurs, se plient aux goûts variables d’une clientèle variée : particuliers ou paroisses, associations, pèlerins, amateurs d’art religieux, collectionneurs…

De 1975 à ce jour, la Maison Bacci perpétue à Tours la noble tradition de l’Artisanat : ce goût du bel ouvrage, dans l’esprit de ses créateurs – artistes, peintres, sculpteurs- et dans celui de son fondateur. Ainsi, la maison Bacci est aujourd’hui le dernier éditeur statuaire français d’articles religieux d’inspiration Saint Sulpicienne et propose plus de 500 modèles allant de 10 à 170 cm.

Merci d’honorer nos ateliers de votre confiance et de votre fidélité.

Notre savoir faire en 7 étapes

Voici par exemple la création du roi noir

Mise en place du moule

Nous mettons en place un moule en élastomère ou caoutchouc pour le moulage des plâtres.

Le moulage

Le moulage se fait dans un moule en élastomère ou caoutchouc. La prise du plâtre nécessite 15 à 20 mn de séchage à l’air libre.

Le démoulage

La structure sort à l’état brut. Il est donc parfois nécessaire de polir, de boucher des trous, et éventuellement de rajouter du plâtre.

Retouche

Il est parfois nécessaire de polir, de boucher des trous, et éventuellement de rajouter du plâtre.

La décoration

La décoration se fait au pinceau avec des peintures acryliques. Les peintures les plus claires sont appliquées en premier pour aller ensuite vers les plus foncées.

La patine

Une patine «maison» à base d’huile de lin et de divers pigments est appliquée au pinceau. Elle est essuyée ensuite au chiffon afin de créer des ombres et de «patiner» les couleurs vives représentatives du Saint Sulpicien.

La dorure

La dorure, mélange de poudre de bronze et de vernis, est appliquée au pinceau. Voici le produit fini.